Peintre de notre temps / Ein Maler unserer Zeit

Paris, 20.03.2019  Brian Maguire, peintre, né en 1951 en Irlande, à grandi „dans cette île aux confins de l´Europe“, comme il dit. Je l´ai rencontré pour une (longue) interview le 17 mars dernier, en vue de son exposition londonienne, dont je cite ici quelques passages. D´abord visant à „l´art socialiste“, il pense maintenant „qu´il ne comprend pas beaucoup, à part sa propre existence.“ Toutefois, il critique la société de consommation et „une culture sous l´hégémonie de ses valeurs. Le consumérisme n´a pas besoin de la démocratie.“ BT: Donc, comme artiste, vous essayez de vous positionner contre tout cela à partir de votre propre existence? BM: Vous voyez, les seuls choix possibles sur ce qu´on pourrait faire … Je me focusse…

Mehr lesen …

Demos in Paris / Manifs à Paris

Paris, 17.03.2019  Heute morgen hören wir von Ausschreitungen in der Nähe der Champs Elysées, von Gewalt und Brandstiftung am Rande weiterer Demos von Gelbwesten. Es sind gestern aber auch 45000 Bürger aus allen Landesteilen für eine nachhaltige Klimapolitik durch die Straßen gezogen. Sie haben sich den Schülern angeschlossen, die am Freitag zu über 100000 demonstriert hatten. Hier ein Foto …

Mehr lesen …

Antoine Emaz

Paris, 16.03.2019   Antoine Emaz, Poète Français, né en 1955 à Paris, décédé le 3 mars 2019, à Angers; (Traduction Beate Thill) Limite: 13.10.2013 un peu comme au bord d´une falaise et la mer en face   une langue primaire une confusion de vagues lentes sans phrases   l´écume écrit quoi   on peut rester là   lire hors sens blanc sur bleu tant que les yeux   voir sans fin se briser les mots les vagues rendre leur air en souffle pour personne   mais un tel grand calme. Antoine Emaz Französischer Dichter, geboren 1955 in Paris, gestorben 3.3.2019 in Angers. Limite: 13.10.2013 ein wenig wie am Rand einer Klippe mit dem Meer im Blick   eine Ursprache ein…

Mehr lesen …

De passage dans le 5ème /Im 5. Bezirk

Paris, 15.03.2019  Une métropole comme Paris, il faut la voir de différents angles – le hasard m´a parachutée dans le 5ème, aux environs de la Place Monge. Ca change du 19ème. Hier il y avait une foule de touristes chinois dans une pharmacie près de la place, il faisaient la queue sur le trottoir. Surtout des hommes ou uniquement, et à bien regarder, c´était la petite boutique étroite de la pharmacie où l´on vendait des produits de beauté. Les touristes sortants avaient tous leur sac en plastique bien rempli de petits paquets. Autre différence, à part des touristes dans la rue Mouffetard et un peu partout dans le quartier, c´est – le style. On peut dire que tout soit stylisé,…

Mehr lesen …

„Gilets jaunes“

Paris, 05.12.2018  Ceci est d´abord un compte-rendu des manifestations débordantes à Paris du dimanche dernier, dont les faits doivent être moins connus en Allemagne. L´objectif de l´article en allemand est de contredire l´opinion répandue outre-rhin que les gilets jaunes formeraient un rassemblement un peu anar mais de gauche. Or, ce qui doit surtout intéresser en Allemagne, c´est que ce mouvement populiste s´attaque aux mesures prises à fin d´améliorer l´empreinte écologique. Les thèmes verts y sont présents depuis les années 1970, c´est plus ou moins acquis qu´il faut économiser sur l´énergie et sur les ordures, c´est le consensus sociétal. C´est aussi plus facile de laisser la bagnole au garage, quand il y a des bus et des trains pour se rendre…

Mehr lesen …

Atelier Brancusi

Paris, 02.12.2018  A Paris, il y a du vent, c´est l´automne. Devant le Centre Pompidou la queue promet une attente d´au moins trente minutes sous la pluie battante. Un endroit de l´art tout près accueille les visiteurs sans file ni payer, c´est l´Atelier Brancusi. Il est à moitié enfoui dans le sous-sol des marches longeant la rue Rambuteau. Par les trois petites bâtisses qui dépassent, l´architecte Renzo Piano a voulu imiter les constructions des environ 30 ateliers de l´impasse Ronsin dans le 15 ème, où cet atelier du sculpteur roumain avait été localisé avant sa mort en 1957. Il y fait bon, pas seulement quand on est rescapé du froid dehors. Cette reconstitution de l´atelier réel de Constantin Brancusi (1876-1957)…

Mehr lesen …

Jean-Michel Basquiat

Paris, 12.11.2018  Ce reportage sur l´exposition à la Fondation Louis Vuitton (jusqu´au 14.1.2019) sera écrite, sans images, je vous invite de regarder les oeuvres sur le site de la Fondation … Je ne voulais pas, comme beaucoup d´autres visiteurs, toutes les prendre en photo. Je n´ai pas suivi l´application de l´expo, je voulais me focusser, donner mes impressions par la déscription – à mon avis l´art se joue dans l´impact d´une oeuvre, ce qu´elle met en mouvement chez l´individu. Je n´ai choisi que quelques tableaux dont je donne ma vision personnelle. Etant la traductrice d´Edouard Glissant, de Patrick Chamoiseau, de Dany Laferrière, je connais assez bien la culture africaine de la Caraïbe et du vaudou, je connais aussi le Brésil…

Mehr lesen …

Trump in Paris | Trump à Paris

Paris, 11.11.2018  Il fait un temps d´automne à Paris avec de grandes pluies et du vent, il y a des flaques d´eau que les voitures éclaboussent un peu partout. Le weekend, la ville est comble, pas comme en Allemagne, où les rues sont plutôt désertes. Les Parisiens aiment faire les magasins le dimanche et leur grand marché dans la soirée de samedi ou le dimanche avant midi. Aujourd´hui la ville sera barrée dans une grande partie, à cause de la commémoration de 70 chefs d´état auprès de la tombe du soldat inconnu. Déjà hier après-midi, on sentait une tension dans le centre-ville, les gens regardaient, d´un oeil plutôt amusé, les voitures de police qui couraient les boulevards avec leurs sirènes,…

Mehr lesen …

Places / Plätze

Paris, 30.09.2018  Hier soir, sur la Place des Fêtes en haut des Buttes Chaumont, il y avait de la musique. Venant du métro, je l´ai entendu, elle sortait d´une cabane de kermesse en plastique bien au milieu de la place. La petite foule autour se perdait un peu dans le grand espace à peine éclairé. &En plus, tous étaient habillés de noir, il y avait juste les visages et les cols blancs des hommes qui luisaient un peu dans le noir. La musique était klezmer avec un petit côté militaire et électro. Les hommes, et seulement eux, dansaient au son de cette musique, ou plutôt, ils cheminaient dans un cercle au pas légèrement cadencé. Une fête juive, j´ai pensé, quand…

Mehr lesen …